C’est quand on essaie
de vous la dérober
À l’ère numérique, vos renseignements personnels sont de plus en plus faciles à obtenir et à utiliser à votre insu. Votre avocate est là pour vous renseigner sur les lois en vigueur et vous aider à protéger votre vie privée.
Vos données ne sont pas un don
Le droit de naviguer

Lorsque vous acceptez, souvent par automatisme, les conditions d’un site web ou d’une application, êtes-vous pleinement conscient des permissions que vous leur accordez? Les récents tollés liés à l’utilisation, par les médias sociaux, des renseignements personnels de leurs abonnés à leur insu vous en donnent un aperçu.

Que faire si, par exemple, une photo de votre enfant publiée sur votre page Facebook se retrouve dans une publicité sans que vous y ayez consenti? Comment éviter que vos recherches en ligne sur un problème que vous souhaitez garder secret fassent apparaître des publicités ciblées gênantes? Au Canada comme au Québec, la protection de la vie privée est enchâssée dans la loi. Mais les lois en vigueur sont-elles adaptées à la réalité 2.0 des données personnelles? Votre avocate, de par sa profession, est tenue de demeurer à jour sur les développements et amendements législatifs en matière de renseignements personnels en ligne. Elle saura vous guider dans les zones floues de la vente de données à des tiers. Elle vous rassurera sur la validité légale des autorisations complexes accordées aux géants du web. Et elle vous conseillera sur les façons de protéger vos données.

Le droit de connaître l’emploi de vos renseignements

Votre employeur intercepte un courriel destiné à un compétiteur et menace de vous congédier. Vous lui répondez qu’il n’a pas le droit de vous espionner ainsi à votre insu. Qui a raison? Bris du lien de confiance – ou abus de confiance? La réponse n’est peut-être pas aussi évidente que vous le croyez.

Si les mécanismes de protection de la vie privée contenus dans la Charte des droits et libertés de la personne s’appliquent aussi en milieu de travail, les exceptions sont telles que chaque situation devient en soi un cas unique. D’où l’importance de songer à consulter une avocate si vous croyez que votre employeur n’a pas respecté vos droits fondamentaux à la vie privée. Avait-il raison de fouiller le disque dur de votre ordinateur? De vous refuser une promotion après avoir consulté d’anciens tests psychométriques? Où se trace la ligne entre le droit de l’employé – et le droit à un employeur de veiller à la bonne exploitation de son entreprise? Si un arbitre doit trancher, votre avocate sera là pour vous conseiller.

Le droit d’être unique

Le vol d’identité est certes une situation préoccupante qui peut rapidement faire basculer votre vie. Car qui dit vol d’identité dit en fait vol de données – vos données personnelles étalées dans les confins du numérique – à des fins frauduleuses. Un emprunt majeur à la banque que vous n’avez jamais autorisé. Votre dossier de crédit faisant inexplicablement état de votre insolvabilité. Et la liste peut s’allonger.

Or, si divers organismes québécois et canadiens savent vous conseiller sur les façons de prévenir ou réagir à un vol d’identité, les choses sont beaucoup moins claires en ce qui a trait à vos recours et votre protection légale. Sauf pour votre avocate. Le phénomène du vol d’identité a été grandement facilité par les plateformes numériques. Votre avocate a donc été témoin de plusieurs cas du genre. Elle sait où et comment s’appliquent les lois. Qui plus est, sachant la complexité du processus pour vous extirper des conséquences d’un usage frauduleux de votre identité, votre avocate vous guidera afin de vous assurer de ne rien oublier.

Identifier les solutions
90 %

Pourcentage des données personnelles disponibles dans le monde ayant été compilées durant les deux dernières années.

Source

1/6

Un Canadien sur six est victime de vol d’identité.

Source

600 000

Nombre de Canadiens dont le profil Facebook a été utilisé à leur insu par la firme Cambridge Analytica pour la campagne de Donald Trump en 2016.

Source